Les Prisons – musée permanent sur l’histoire du Fort de Bard
  • Les Prisons – musée permanent sur l’histoire du Fort de Bard

    Musées

Les Prisons – musée permanent sur l’histoire du Fort de Bard

Localités: Bard

Vente des billets au guichet jusqu’à 45 minutes avant la fermeture du Fort.

Horaires:

  • de mardi à vendredi 11h – 18h
  • samedi, dimanche et jours fériés 11h – 19h

Les horaires peuvent être modifiés: on conseille de les vérifier au préalable sur le site web indiqué à la section “Contacts.”

Les billets combinés

  • 2 espaces d’exposition (Musée ou Exposition temporaire au choix) : 15,00 €
  • Fort Complet (tous les Musées + toutes les Expositions) : 24,00 €

——————————————————-
Réduit appliqué à :

  • visiteurs > 65 ans
  • étudiants universitaires sur présentation de leur livret

Gratuit :

  • enfants et adolescents jusqu’à 25 ans
  • personnes handicapées
  • guides touristiques (munis de carte professionnelle)
  • journalistes en service et munis de carte professionnelle (pour les journalistes il faut envoyer une demande au moins 48 heures avant l’arrivée à l’adresse ufficiostampa@fortedibard.it
  • abbonés Membership Card Forte di Bard “Save the Glacier”
  • abbonés Circuito Piemonte Musei et Lombardia Musei

Pour réductions spéciales (groupes, familles, écoles, conventions), visites guidées et forfaits pour la visite de plusieurs espaces, s’adresser au guichet du Fort.

Difficulté d’accès pour les personnes handicapées (sol pavé).

Contacts

Situées à l’intérieur de l’Ouvrage Carlo Alberto, les étroites cellules du Fort de Bard au sein desquelles on renfermait autrefois les prisonniers, abritent aujourd’hui un itinéraire historique emmenant le visiteur à la découverte de l’histoire du site militaire, qui fut pendant des siècles un lieu de passage stratégique. A travers films, documents et reconstructions 3D de grand intérêt, les visiteurs pourront connaître l’évolution architecturale de la forteresse, ainsi que les personnages qui en ont marqué les principaux événements historiques depuis l’an 1000 jusqu’à sa reconstruction en 1830, pour arriver ensuite à l’époque contemporaine.
Parcours de la visite
Les Prisons se composent de 24 cellules, toutes de dimension très réduite (1,3 × 2 mètres environ), réparties le long de quatre sections et précédées par une galérie consacrée à la représentation iconographique de la forteresse : dans la hall d’entrée on assiste à un documentaire relatif aux travaux de rénovation et de reconstruction du Fort, réalisés entre 1996 et 2006.
Le visiteur accède ensuite à quatre salles dans la première section où, au moyen d’emplacements caractérisés par des modèles en trois dimensions, on montre les transformations du Fort à travers l’époque romaine, le Moyen Age, et au cours du XVIème, XVIIème et XVIIIème siècle. Dans les espaces suivants, un documentaire fait revivre les personnages qui ont donné vie à l’épisode historique le plus significatif de l’histoire de la forteresse : le siège des troupes napoléoniennes.
Dans la deuxième section , Napoléon Bonaparte, le général français Berthier et le capitaine autrichien Bernkopf dévoilent les stratégies d’attaque et de défense adoptées pendant la sanglante bataille du printemps de l’année 1800. Le parcours est embelli par les projections des dessins du topographe et peintre Pietro Bagetti et par les écrits de Stendhal,véritables témoins privilégiés de l’histoire de Bard.
La troisième partie du parcours présente le témoignage du capitaine du Génie militaire Francesco Antonio Olivero, chargé par Carlo Felice de Savoie de la reconstruction du Fort après le passage de Napoléon. A l’intérieur d’une cellule, images et documentaires, parmi lesquels un relief du Fort de 1829 et un projet de 1830, montrent comme Olivero sut exploiter les caractéristiques stratégiques du lieu, en concevant plusieurs bâtiments superposés pour multiplier les lignes de tir ; il ne suffit que huit ans pour achever les travaux !
La quatrième section est dédiée à Camillo Benso Comte de Cavour, «prisonnier» de luxe lors de la reconstruction. On lui confia en 1831 la supervision des travaux, une tâche qui aurait suscité de nombreux enthousiasmes chez n’importe qui : pour Cavour par contre, cette expérience fut vécue comme une punition, une « prison morale », définie par lui-même plus tard un « exil ». La section présente également de nombreux objets utilisés dans la vie quotidienne de la forteresse. Une scénographie recrée l’atmosphère typique d’une cellule, tandis que sur un mur sont accrochés des panneaux illustrant les garnisons qui se sont succédées au Fort et les reproductions de dessins de l’illustrateur Quinto Cenni. De plus, un documentaire réalisé en collaboration avec les Archives militaires du Génie de Rome permet de découvrir les résultats d’une recherche sur les militaires en service dans le Fort au fil du temps.
La dernière salle reparcourt la décadence et la renaissance du Fort au cours du XXème siècle par une interview à Ferdinando Jacquemet, témoin vivant à même de raconter le dernier chapitre de l’histoire de Bard. Le parcours se termine avec la projection d’un film animé qui retrace l’évolution des passages militaires dans le site de Bard depuis l’an mille jusqu’à nos jours.
L’offre du musée est enfin enrichie par quatre ateliers didactiques , élaborés selon les différentes tranches d’âge des étudiants, en passant par l’école maternelle jusqu’au collège.

Voir aussi

Châteaux et tours
Dall'alto

Fort de Bard

Bard

Sous Théodoric, au début du VIème siècle après J.C., Bard abritait déjà une garnison composée d’une soixantaine d’hommes qui défendaient les “Clausuræ Augustanæ”, le système de défense réalisé pour protéger les limites de l’Empire.

En 1034, il fut …

Remarque - Ces informations ne sont pas directement liées au parcours du Cammino Balteo mais elles contribuent à l'offre touristique globale de la Vallée d'Aoste.