• Église Saint-Léger

    Églises et sanctuaires

Église Saint-Léger

Localités: Aymavilles

La crypte est fermée jusqu’au 1er juillet 2022

Possibilité d’ouvertures extraordinaires sur réservation pour groupes de plus de 15 personnes et avec un coût supplémentaire de 2 € sur le billet d’accès.

Les horaires peuvent être modifiés: on conseille de les vérifier au préalable sur le site web indiqué à la section “Contacts.”

Tarifs pour les visites à la crypte

Entier: 3

Tarif réduit: 1,50 € étudiants âgés jusqu’à 25 ans (de 19 à 25 ans avec document attestant condition d’étudiant), accompagnateurs de personnes handicapées, groupes accompagnés d’un guide touristique ou de la nature et propriétaires Abbonamento Musei.

Gratuit: enfants jusqu’à 6 ans, personnes handicapées, personnes résidentes dans les communes de Fondation Grand Paradis (Aymavilles, Cogne, Introd, Rhêmes-Saint-Georges, Rhêmes-Notre-Dame, Valsavarenche, Villeneuve), guides touristiques et de la nature.

Réductions: pour détenteurs de “Carta Amico di Cogne”, associés Touring Club Italiano et leurs familles, accompagnateurs d’associés Touring Club Junior et détenteurs de billet d’entrée à Parc Animalier d’Introd, Fort de Bard, M.A.V.

La visite du musée est inclue dans le billet Fondation Grand Paradis (€ 8,00 entier, € 4,00 réduit), valable un an depuis la date d’émission pour la visite des sites gérés par la Fondation Grand Paradis.

Contacts

En amont de l’agglomération d’Aymavilles, le long de la route qui mène à Cogne, l’église à la façade caractéristique en « trompe-l’oeil », date dans ses formes actuelles de 1762, mais elle conserve du bâtiment précédent le clocher, sur lequel est installée une rare cloche du quatorzième siècle.

La façade en trompe l’œil a été peinte en 1857 par le peintre Grange: au centre le martyre de Saint Léger, et sur les côtés les saints Joseph, Germain, Grat et Léonard.

Le maître-autel a été réalisé en 1856 par le sculpteur Freydoz de Brusson. L’orgue a été construit en 1848 par G. N. Cesa.

Le sous-sol abrite une petite crypte attribuée au IX-Xème siècle. Agrandie par la suite, elle devait avoir trois nefs (une aurait été détruite ou incorporée dans le mur nord de l’église actuelle).

La paroisse correspondante se distingua de celle d’Aymavilles, consacrée à Saint-Martin, à la fin du XVIIIème siècle.