Château de Aymavilles
  • Château de Aymavilles

    Châteaux et tours

Château de Aymavilles

Localités: Aymavilles

  • De avril à septembre:
    tous les jours de 9h à 19h
  • De octobre à mars:
    du mardi au dimanche de 10h à 18h

Visite libre :
plein : 9,00 €
réduit : 7,00 €

Visite accompagnée :
plein : 12,00 €
réduit : 8,00 €
réduit 6 – 25 ans : 3,00 €
Tarif famille (deux adultes et deux enfants > 6 ans) : 25,00 €

Tarif réduit :

  • groupes d’au moins 25 personnes payantes
  • étudiants universitaires
  • conventions spécifiques

Gratuit :

  • enfants et adolescents jusqu’à 25 ans
  • sujets porteurs de handicap et leurs accompagnateurs
  • enseignants et accompagnateurs de groupes d’élèves, en mésure de 1 pour 10 élèves.

Contacts

Réservez et achetez vos billets en ligne

Un château unique en son genre, dont l’aspect extérieur illustre les phases médiévales et baroques, fruits des initiatives architecturales des différents membres de la famille Challant, qui au cours des siècles ont adapté l’édifice aux exigences et au goût de l’époque.

Le château d’Aymavilles est situé dans la commune du même nom, en Vallée d’Aoste, sur une colline entourée de vignes le long de la route qui mène à Cogne.
Le château a fait l’objet d’une intervention minutieuse de rénovation qui a commencé en 2000 et qui a impliqué de nombreuses professions pour la conception, les études et les recherches historiques, les fouilles archéologiques et les rénovations. La rénovation a concerné aussi bien la structure architecturale que les décorations des intérieurs, parvenant à valoriser les particularités des différentes campagnes de construction et des nombreux remaniements qui ont eu lieu au fil des siècles.
De nombreuses anecdotes, surprises et curiosités ont émergé du passé lors des recherches d’archives et au cours des travaux, et tout ceci est aujourd’hui visible pendant la visite.

L’histoire
Le château est cité pour la première fois en mai 1207. Le château commence à subir des transformations importantes à partir du XIVe siècle, avec le passage aux Challant, importante famille noble de la Vallée d’Aoste.
Au cours du XVe siècle, le château a été agrémenté de quatre tours angulaires, d’un double mur d’enceinte et du dernier étage.
Une grande campagne de construction remonte à l’époque de Joseph-Félix de Challant : entre 1713 et 1728, les espaces compris entre les quatre tours angulaires sont enrichis de loggias, décorées d’élégants éléments en stuc, tandis que les intérieurs de la demeure sont bien transformés pour les rendre plus confortables.
La création du parc à terrassements contribue à conférer au château un aspect de moderne résidence seigneuriale plongée dans la verdure, perdant complètement son apparence de forteresse médiévale défensive.
Au cours des XIXe et XXe siècles, suite à différents passages de propriété, le château subit de nombreux remaniements internes, liés à son utilisation d’abord comme maison-musée, selon les volontés du dernier descendant des Challant, Vittorio Cacherano della Rocca, puis pour les villégiatures estivales de la part de familles piémontaises et ligures. En 1970, le château devient un bien de la Région autonome Vallée d’Aoste.

Le parcours du musée
La visite guidée et les installations multimédias permettent de découvrir l’histoire du château à travers les phases importantes de sa transformation, liées aux différentes familles qui l’ont habité.
Le parcours du musée comprend quatre niveaux :

  • Niveau I – l’histoire des familles en lien avec le château : au rez-de-chaussée, les salles illustrent la vie de la famille Challant et des Bombrini, derniers propriétaires du château avant l’achat de la part de la Région autonome Vallée d’Aoste
  • Niveau II – le collectionnisme du XIXe siècle, de Vittorio Cacherano della Rocca Challant à la collection de l’Académie Saint-Anselme : au premier étage, le grand salon représente la jonction entre l’histoire du château et la naissance de la collection de l’association culturelle valdôtaine au XIXe siècle, à laquelle sont consacrées toutes les salles de cette section
  • Niveau III – les salles de Madame Giovane et la collection de l’Académie Saint-Anselme : l’exposition partage l’espace avec les témoignages de la vie quotidienne au château au XIXe siècle
  • Niveau IV – les phases de l’évolution du château et le plafond en bois du XVe siècle : la sous-toiture, avec les témoignages architecturaux encore visibles, illustre les transformations de l’édifice au fil des siècles avec le support technologique du multimédia.

Voir aussi