• Géosite de Bard

Géosite de Bard

Localités: Bard

Infos techniques

Parcours

Description
Le bourg de Bard, un lieu riche en histoire et en culture, allie à un paysage remarquable ses beautés architecturales (le Fort du même nom, les maisons de notables). En effet, la zone située en face du bourg est constituée, du point de vue morphologique, par de gros reliefs rocheux qui révèlent les marques de l’action érosive du glacier Balté ; jusqu’il y a environ 10 000 ans, celui-ci descendait le long de la vallée centrale, en la comblant de ses puissantes couches de glace.
Le géosite de Bard permet d’observer plusieurs phénomènes géologiques : les restes d’un éboulement, les blocs erratiques, les marmites des géants, les dos moutonnés ainsi que des exemples d’art rupestre.
L’éboulement historique de Bard fait partie de la typologie des effondrements de masse dont le volume estimé est de 160 000 m3. Il est constitué de gros blocs rocheux de gneiss, de forme cubique et prismatique. Cet évènement est le témoignage le plus récent de nombreux éboulements qui ne se seraient pas limités au site balisé.
Les blocs erratiques sont des blocs de pierre aux dimensions métriques que le glacier a transporté sur des kilomètres avant de les déposer au cours de son retrait. Ce processus expliquerait la présence de blocs de rochers dont la composition est différente du substrat où ils se trouvent.
Les marmites de géants sont des formes fossiles, modelées par l’action abrasive exercée par les eaux chargées de détritus provenant du glacier en phase de régression. Les galets charriés par les eaux du torrent subglaciaire, à cause du mouvement tumultueux et par effet mécanique, se comportent comme des foreuses en créant ainsi d’énormes cavités.
Les roches moutonnées ont été façonnées par la pression exercée par la masse glaciaire et par l’action de meulage exercée par d’importantes quantités d’éboulis qui ont modelé le substrat en façonnant les blocs de rocher et en les allongeant dans le sens du mouvement du glacier : arrondis sur le dessus et sur le côté amont et irréguliers en aval.
La signification des gravures rupestres est encore incertaine. Les cupules, de petites cavités creusées dans la roche qui remontent probablement à l’âge du Bronze, ont une origine qui n’est pas claire. Le motif en forme de serpent et la bande polie en pente semblent en relation avec des symboles de fécondité. La partie polie et allongée, située à quelques mètres de là, s’est probablement formée au fil des siècles, à la suite d’une curieuse pratique propitiatoire liée à la fécondité féminine, qui consistait à glisser assises sur la roche, d’où le nom de « Toboggan des femmes ».

Comment arriver

  • En voiture : de la sortie de l’autoroute Pont-Saint-Martin, prenez la route nationale 26 en direction de Donnas.
  • En train : gare de Pont-Saint-Martin, ensuite bus en direction d’Aoste, arrêt de Bard.

La visite
Attention!
N’étant pas possible clôturer la zone, l’accès est libre, aux risques et périls des usagers.
Des chaussures appropriées (bottes de trekking) sont nécessaires car il s’agit d’un chemin extérieur, non tracé et dans certaines parties glissant.
De plus, il est conseillé de garder une certaine distance de l’embouchure des marmitte dei giganti, pour éviter les chutes.

Période conseillée

du 01/03 au 31/10

Voir aussi

Itinéraires culturels
Pontboset - itinéraire des ponts

La Vallée de Champorcher

** Vallée d'Aoste **

Comment ? en voiture.

Durée conseillée: une journée.

Période conseillée : tout au long de l’année.

Longueur : 20 km environ.

Un itinéraire à la découverte de la Basse Vallée d’Aoste suivant le tracé de la Voie romaine des Gaules et de la vallée …