Ancien lit du torrent Buthier
  • Ancien lit du torrent Buthier

Ancien lit du torrent Buthier

Localités: Aoste

Infos techniques

Parcours

Dans un cadre très urbanisé, les vestiges d’un pont romain d’il y a 2000 ans constituent le seul témoignage ô combien précieux de l’ancien lit du torrent Buthier. Le torrent, un affluent important de la Dora Balthea dont elle a pris le nom, coule aujourd’hui à proximité de l’Arc d’Auguste, mais jusqu’au XIème siècle, son lit passait sous le Pont de Pierre. La ville d’Aoste se développe sur la partie distale du grand conoïde du torrent Buthier au confluent avec la Dora Balthea. De la présence romaine jusqu’au haut Moyen Âge, le torrent coulait, dans un lit unique, sous le “Pont de Pierre”. À une date indéfinie, vraisemblablement avant l’an mil, suite à une importante inondation, une diversion du torrent entraîna la subdivision de son lit en deux bras. Des documents des XIème et XIIIème siècles prouvent l’existence de deux torrents séparés et possédant tous deux un pont : “lapideus” pour le romain et “ligneus” pour le plus récent, situé à une centaine de mètres plus à l’ouest, à proximité de l’Arc d’Auguste.
Dans une gravure de 1682 représentant la ville d’Aoste, on peut voir que le canal ayant une plus grande portée passait sous le pont de bois (aujourd’hui remplacé par un pont moderne) tandis qu’un bras plus modeste du torrent coulait sous le Pont de Pierre. Vers 1850, l’historien Aubert note que la section du lit sous le pont romain était au trois-quarts encombrée de matériaux alluviaux. L’eau cessa définitivement de couler sous le pont romain au cours des premières décennies du XXème siècle. Le Pont Romain perdit sa fonction de liaison et témoigne de l’extraordinaire génie bâtisseur des Romains et d’une page de l’histoire du torrent Buthier. L’ancien lit, au niveau du pont, a été transformé en espace vert occupé par un jardin public où l’on peut encore voir les galets et les blocs de rochers arrondis et sculptés par l’ancien torrent. La lumière du pont est en partie cachée par un mur soutenant une terrasse en béton. Derrière le pont, la zone a été entièrement bâtie et on ne peut voir aucune trace du bras historique du torrent Buthier.

Comment venir ?

La ville d’Aoste est accessible par autoroute ou en suivant la route nationale 26. En venant de Turin, après la zone commerciale, il faut suivre les indications pour le centre ville. Après avoir franchi, grâce à un passage souterrain, la route nationale, vous arriverez directement au Corso Ivrea. Vous pouvez vous garer Via Monte Emilius.

NOTES TECHNIQUES :
Altitude : 500 mètres d’altitude
Durée totale de la visite : 20 minutes
Période conseillée : toute l’année

Parcours

Le géosite se trouve dans la ville d’Aoste ; en venant du centre d’Aoste, dirigez-vous vers l’Arc d’Auguste et prenez le corso Ivrea, le cours qui se trouve immédiatement en aval de l’Arc ; le pont et l’ancien lit se trouvent à 100 mètres après le premier feu à gauche.